4

4

vendredi 17 novembre 2017

773-FLORIAN SCHÖNERSTEDT & ROMAIN TRACHEL : "LES FEUILLES DE L'ARBRE QUI N'EXISTE PAS", 2017







Dans le cadre de "Movimenta", festival d'images animées, Florian Schönerstedt, plasticien niçois (né en 1982) et Romain Trachel, scientifique marseillais, Directeur de Recherches chez IRONOVA, présentent une installation multimédia au 109, Anciens Abattoirs de Nice.





L'installation, qui constitue un véritable environnement, est constituée de cinq vitrines et d'un mur d'images. La première vitrine (verticale et blanche) présente des cartes-mémoires enserrées dans des plaques de zinc dont celle du dessus est gravée, évoquant tout à la fois l'oeuvre de Marcel Duchamp, "A bruit secret" (1916), et un herbier contemporain.





Les quatre autres vitrines, noires, basses et horizontales, proches de cabinets de curiosités, voient dans l'obscurité une animation, sur des écrans plasma, faite du défilement de scans de différentes feuilles d'arbres collectées jour après jour par Florian Schönerstedt.










L'environnement où circule le visiteur se termine par un mur coloré, constitué d'une mosaïque de quarante animations de feuilles cette fois générées par ordinateur. Romain Trachel, après avoir utilisé l'ordinateur pour reconnaître la forme des feuilles collectées par Florian Schönerstedt, lui a en effet demandé d'en générer de nouvelles, les feuilles de l'arbre qui n'existe pas.










Au-delà des références à l'Histoire de l'Art et des relations entre l'art et la science, il y a un véritable émerveillement devant  l'oeuvre et sa génèse qui part du végétal et aboutit au numérique, qui part de l'immobile et arrive à la vie des formes, qui part du quotidien et approche le sacré. Une oeuvre où la culture, l'intelligence et l'esthétique rivalisent...






POUR EN SAVOIR PLUS SUR FLORIAN SCHÖNERSTEDT