4

4

jeudi 21 septembre 2017

746-ESSAI DE DATATION DES PHOTOGRAPHIES ANCIENNES DU PORT DE NICE-3




- Plan pittoresque de la Ville de Nice dressé le 1er janvier 1878, détail,
Nice, Bibliothèque municipale du Chevalier de Cessole.

Ce plan détaille notamment le quartier du Lazaret en nommant les propriétaires ou les noms des bâtiments, avec notamment en bord de mer, du nord au sud, la Villa Vigier, le Petit Séminaire, la Villa Myèvre, la Villa du Docteur Lefebvre et le Château Smith.


VOIR LA PREMIÈRE PARTIE DE CET ARTICLE



AU SUD-EST : LE LAZARET 

Photographies prises depuis la terrasse de l'Hôtel des Anglais, la plage des Ponchettes, la Colline du Château, l'ancienne route de Villefranche et le col de Villefranche (Moyenne corniche), le Mont-Alban, le Mont-Boron, la nouvelle route de Villefranche (Basse corniche, actuel boulevard Carnot), le Château de l'Anglais (Château Smith), le quai Lunel, la plage du Lazaret ou le boulevard de l'Impératrice de Russie (actuel Boulevard Franck Pilatte).

Vers 1850, la rue du Lazaret puis le chemin du même nom longent le bord de mer, depuis le port jusqu'au Cap de Nice et desservent l'ancien Lazaret en ruines (construit dans troisième quart du XVIII° siècle), la cabane du restaurant de La Réserve, le Petit Séminaire et quelques villas ; ces dernières vont se multiplier sur le flanc sud du Mont Boron avec la construction du boulevard de l'Impératrice de Russie, au tournant des années 1850-1860.


- Photographe anonyme (FERRET Pierre [1815-1875] ?), Vue de Nice prise du Lazaret, 1862,
vue (sud-est/nord-ouest) extraite de l'Album de photographies d'André Donis, p. 2, portant en couverture, "A. D. Nice 1862",
54 p. de 194 photographies sur papier albuminé, 41x30 cm, Nice, Bibliothèque municipale du Chevalier de Cessole.

De gauche à droite et du fond vers le premier plan : le môle du phare, les rochers avec les ruines du Lazaret, la guérite de la Réserve au bord du boulevard de l'Impératrice de Russie, le haut bâtiment de la Maison du Séminaire et la Villa Myèvre.



1-le Château Smith ou Château de l'Anglais, est édifié entre 1858 et 1862 et sa silhouette se détache du Mont-Boron dès 1859,

2-la villa Vigier est érigée sur le mont Boron vers 1862-1863 et la Villa du Docteur Lefebvre (plus au sud-est) vers 1864,

3-le parc à huîtres et le restaurant de la Réserve existent déjà vers 1850, avec une simple cabane (détruite en 1853 et reconstruite sur le rivage seulement en 1862) ; un chalet ou kiosque orientalisant, érigé sur le rocher d'Aubray voisin, s'ajoute à la cabane dès 1867 (repris vers 1900) ; la cabane disparaît lors de la construction, un peu plus à l'est, d'un grand bâtiment à rotonde en 1877 (présent sur le plan dressé le 1er janvier 1878 - voir ci-dessus) ; un bateau (goélette) complète l'ensemble, sur un autre rocher ouest, dès 1883 (ce bateau, en bois brut en 1883, est peint dès 1884 d'une couleur sombre [noir ?] avec une rayure claire supérieure [blanche ?] avant d'être repeint en blanc vers 1902),


4-le Petit Séminaire est érigé en 1842-1843: il est constitué d'un grand bâtiment, la Maison du Séminaire, accosté d'un plus petit à l'ouest (actuels bâtiments de l'Hôtel Saint-Paul) ; de nouveaux bâtiments lui sont ajoutés pour l'accueil des élèves à l'ouest, vers 1880-1881, puis à l'est vers 1890 (actuelle Bibliothèque diocèsaine) ; la première pierre de la chapelle est posée pour sa part le 19 mars 1880 : si sa silhouette est complète dès 1882, les travaux se poursuivent à l'intérieur, sa consécration n'ayant lieu que le 3 mai 1891,

5-une arcature monumentale est construite pour contrebuter le flanc du mont Boron (sud-est), le long de la nouvelle route de Villefranche, vers 1885,

6-en arrière-plan (côté sud-ouest), le môle de la jetée est prolongé (enrochement et quai) dès 1869-1872 puis doté d'un mur-abri dès 1875-1879 et d'un nouveau phare dès 1880 (les deux phares coexistant jusqu'en 1882) ; le môle est à nouveau fortement prolongé en 1908 (travaux entre 1904 et 1908), avec un angle marqué vers le sud,

7-en arrière-plan (côté sud-ouest), la présence (ou non) des trois bâtiments des Docks, érigés sur le quai des Deux Emmanuel en 1884,

8-en arrière-plan (côté nord-ouest), les toitures de l'église Notre-Dame-du-Port avec son clocher bas jusqu'en 1880, date à laquelle il est remplacé par une haute tour à pans coiffée d'une lanterne,

9-à l'horizon (côté sud-ouest), la silhouette du premier Casino de la Jetée Promenade (construit d'octobre 1880 à avril 1883 mais entièrement détruit par un incendie le 4 avril 1883) puis du second Casino de la Jetée Promenade (érigé au même emplacement entre 1889 et 1890 et inauguré le 10 janvier 1891).


- L'Avenir de Nice du 21 mars 1853, p 3,
Archives Départementales des Alpes-Maritimes, journal numérisé en ligne.

- Photographe anonyme, Vue de Nice prise du Lazaret, détail, 1862,
vue (sud-est/nord-ouest) extraite de l'Album de photographies d'André Donis, p. 2, portant en couverture, "A. D. Nice 1862",
54 p. de 194 photographies sur papier albuminé, 41x30 cm, Nice, Bibliothèque municipale du Chevalier de Cessole.

Le boulevard de l'Impératrice de Russie avec les ruines du Lazaret, et sur le bord de la route, dans le virage, une simple guérite de vente d'huîtres de la Réserve ; cette dernière va céder la place, à la fin de l'année 1862, à une cabane servant de restaurant, en surplomb sur les rochers.


- Photographe anonyme, Rochers et Château Schmitz (sic), 1862,
vue (ouest/est) extraite de l'Album de photographies d'André Donis, p. 31, portant en couverture, "A. D. Nice 1862",
54 p. de 194 photographies sur papier albuminé, 41x30 cm, Nice, Bibliothèque municipale du Chevalier de Cessole.

La nouvelle cabane du restaurant de la Réserve, en surplomb sur le rocher, et en arrière-plan le Château Smith ou Château de l'Anglais.


- Le Messager de Nice du 15 décembre 1862, p. 1,
Archives Départementales des Alpes-Maritimes, journal numérisé en ligne.


- Photographe anonyme (ALEO Miguel ? [1824-après 1885]), Vue de Nice prise du Lazaret, vers 1864,
vue tirage albuminé, Collection privée.

Sur la droite de la photographie, on remarque la Villa Vigier récemment construite (1862-1863)
 et au tout premier plan, la Villa du Docteur Lefebvre en cours de construction (vers 1864).


- Photographe anonyme, Vue de Nice prise du Lazaret, détail de la photo ci-dessus, vers 1863-1864,
vue sud-est/nord-ouest, tirage albuminé, Collection privée.

La silhouette de la cabane de la Réserve se confond avec celles des ruines du Lazaret. 


- Photographe anonyme, Nice, entrée du Port et Château Smith, vers 1865-1866,
vue ouest/est, tirage albuminé, 8,7x6,2 sur carton 10,1x6,7 cm, Collection personnelle.

En arrière-plan (est), on aperçoit la cabane de la Réserve en surplomb sur les rochers.


 - PACELLI Alberto (1821-après 1884), La Réserve et le Château Smith, vers 1862-1865,
vue ouest/est, tirage albuminé, format carte de visite, Collection privée.


- Photographe anonyme, La Réserve et le Château Smith, vers 1865-1866,
vue ouest/est, tirage albuminé de 8,7x6,2 cm sur carton de 10,1x6,7 cm, format carte de visite, Collection privée.

La cabane a été rénovée et elle comporte désormais une enseigne ;
au bas du rocher se remarque un mur d'angle maçonné.


- ALEO Miguel (1824-après 1885) et DAVANNE Alphonse (1824-1912), Nice, La Réserve, vers 1867-1868,
vue ouest/est, tirage albuminé, format Carte de visite, Collection privée.

Le rocher voisin de la cabane a reçu une terrasse maçonnée sur laquelle a été construit le chalet ou kiosque orientalisant.
On peut lire dans le Journal de Nice du 8 octobre 1867, l'annonce de la réouverture du restaurant de la Réserve, boulevard de l'Impératrice, tenu par A. Balestre : "un chalet nouvellement construit sur un rocher en pleine mer lui est adjoint".


- WATRIPON Léo (?-?), Nice-guide : nouveau cicerone des étrangers contenant des documents inédits et des renseignements complets sur Nice et ses environs, suivi des légendes des villas et de deux cartes topographiques, Imprimerie de Faraud et Conso (Nice), 1869 (dépôt légal de 1868), p. 107,
Paris, BnF, ouvrage en ligne sur Gallica. 

On peut lire également dans le Nice-Guide du Docteur Lubanski (?-?), édité en 1870 à Nice chez Barbery Frères et à Paris chez Xavier et Boyveau, pp. 25-26 : "En bas de Mont-Boron, tout au bord de la mer (...) dans un creux tout rempli d'orangers et d'oliviers, on voit, baignant ses pieds dans la mer, une espèce de pavillon chinois, tout de bleu habillé, c'est le restaurant de la Réserve" (ouvrage en ligne sur Google Books).


- Photographe anonyme, Nice, vue générale depuis le Mont Boron, vers 1875-1876,
vue est/ouest, tirage albuminé, Collection privée.

Le kiosque de la Réserve est visible (1867) et la datation de la photographie est permise d'une part par les cabanes qui l'accostent à l'ouest sur un terrain acquis en 1875, et d'autre part par l'avancement des travaux du môle du phare en arrière-plan : l'allongement du môle a été réalisé (1869-1872) mais le mur-abri n'est pas encore érigé (1875-1879). Sur la droite de la photographie, entre les troncs des arbres, se remarque la Villa Vigier (1862-1863). 


- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, vue générale, Entrée du Port, vers 1878-1879,
vue est/ouest, Paris, BnF, voir l'ouvrage sur Gallica.

Le kiosque de la Réserve (1867) est désormais masqué par le grand bâtiment du restaurant (érigé sur le terrain acquis en 1875), à deux rotondes et quatre tourelles d'angles (1877), accosté d'un bâtiment oriental bas. La datation de la photographie peut être précisée par l'avancement des travaux du môle du phare en arrière-plan : le mur-abri est désormais érigé (1875-1879) mais pas encore le phare (1879-1880). Sur la droite de la photocopie, au premier plan, se remarque la Villa du Docteur Lefebvre (vers 1864), avec sa tourelle d'angle.


- Photographe anonyme, Nice -- Vue prise de la route de Villefranche, détail, vers 1879,
vue est/ouest, tirage albuminé de 15,5x9,5 cm sur carton de 16,3x11,8 cm, Collection personnelle.

On remarque à l'est de la Maison du Séminaire les travaux en cours pour niveler le terrain rocheux afin d'y ériger la future chapelle.


- DEGAND Eugène (1829-1911), Vue de Nice, de l'autre côté du rocher, détail, vers 1880-1881,
vue est/ouest, tirage albuminé, 21x27 cm, Collection personnelle.

Non seulement les murs de la chapelle émergent à l'est de la Maison du Séminaire mais un grand bâtiment, en construction également, ferme la propriété à l'ouest. La photographie date au plus tôt de 1880 car les deux phares coexistent sur le môle extérieur (non visibles sur le détail) et le nouveau clocher de l'église Notre-Dame-du-Port (tour à pans surmontée d'une lanterne) est visible au-delà de la Villa Vigier.



- GILETTA Jean (1856-1933), Nice, Vue prise entre les oliviers, 321, vers 1881-1882,
vue est/ouest, tirage albuminé, 21x27 cm, Collection personnelle. 

Le construction de la chapelle du Petit Séminaire est toujours en cours mais la charpente de la nef est désormais posée et visible, alors que la construction du bâtiment occidental semble déjà terminée.


- Photographe anonyme, Nice ,Vue prise de la route de Villefranche, détail, vers 1882,
vue est/ouest, tirage albuminé de 15,5x9,5 cm sur carton de 16,3x11,8 cm, Collection personnelle.

Les travaux extérieurs de la chapelle du Petit Séminaire se terminent avec le couvrement de charpente de la petite avancée orientale.


- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, Le Port, début 1883,
vue est/ouest, tirage panoramique albuminé de 22,5x8,5 cm, appartenant à l'album, Souvenir de la Corniche,
Nice, Bibliothèque municipale du Chevalier de Cessole.

Le grand bâtiment de la Réserve est présent (1877) avec deux grandes enseignes installées entre ses tourelles d'angle (dès 1880-1883). Deux éléments de l'arrière-plan (sud-ouest)  permettent de dater cette photographie : la présence de la silhouette du premier Casino de la Jetée-Promenade (1880-1883) et la disparition de la tour de l'ancien phare du môle extérieur.


- Photographe anonyme, Nice, La Réserve, vers 1883-1884,
vue ouest/est, tirage albuminé, Collection privée.

En plus du kiosque (1867) et du grand bâtiment (1877), un bateau a été installé sur un autre rocher proche (1883). Cette photo peut dater de 1883 ou 1884 car elle ne montre pas encore l'arcature (1885) qui va contrebuter le flanc de la colline au-dessus de la nouvelle route de Villefranche.


- Photographe anonyme, Port de Nice, milieu ou fin des années 1890,
vue est/ouest, tirage albuminé, Collection privée.

L'ensemble des bâtiments du Petit Séminaire est désormais achevé. Un grand bâtiment (des élèves) s'est ajouté à l'est vers 1890 (Bibliothèque diocésaine actuelle). La chapelle a été consacrée en 1891.
On remarque en arrière-plan (sud-ouest) la présence du deuxième Casino de la Jetée-Promenade (1889-1890). Le môle extérieur ne montre plus qu'un seul phare (et la base carrée du phare ancien). Au tout premier plan, à droite de l'image, la tourelle d'angle de la Villa du Docteur Lefebvre a été démolie.


- FRÈRES NEURDEIN, Etienne (1832-1918) et Louis-Antonin (1846-1914), Nice, La Réserve, détail, vers 1885-1900,
vue ouest/est, tirage albuminé, Collection privée.

Le bateau a été peint, peut-être en noir avec une rayure blanche (vers 1884). 
L'arcature qui contrebute le flanc de la colline (1885) est visible à l'angle occidental du grand bâtiment. 


- FRÈRES NEURDEIN, Etienne (1832-1918) et Louis-Antonin (1846-1914), Nice, La Réserve, détail, vers 1884-1900,
vue nord-ouest/sud-est, tirage albuminé, Collection privée.


- Carte postale ayant circulé en 1902, Nice, Restaurant de la Réserve,
Collection privée.

Vers 1900, l'aspect extérieur du kiosque est transformé par de nouvelles balustrades en dentelle de bois, son apparence transparente et sa figure sculptée couronnant le lanternon.


- Carte postale ayant circulé en 1904, Nice, Restaurant de la Réserve,
Collection privée.


- Carte postale ayant circulé en 1907, 101 - Nice, Restaurant de la Réserve,
Collection privée.

Vers 1902, le bateau est repeint en blanc.