4

4

jeudi 31 juillet 2014

234-MATÉRIEL DE L’ÉLÈVE EN COURS D'ARTS PLASTIQUES (Lycée Apollinaire-Nice)



Aurore METTENS, Logo du lycée, réalisé en 2014 en classe de Seconde,
sur un projet avec les professeurs, Delphine CARENA et Emmanuel GIOAN.




ANNÉE SCOLAIRE 2016-2017


LISTE DU MATÉRIEL A AVOIR EN COURS D’ARTS PLASTIQUES 
NIVEAU SECONDE


1-    OPTION ARTS VISUELS DE SECONDE

MATÉRIEL DE BASE
-          Une règle rigide de 30 cm
-          Un compas
-          Une gomme (pour crayon)
-          Un crayon de papier
-          Une paire de ciseaux pointus
-          Une clé U.S.B

MATÉRIEL SPÉCIFIQUE
-          Une boîte de 12 crayons de couleur aquarellables
-          Un sachet de 12 feutres de couleur
-          Un feutre fin noir (à renouveler)
-          Un marker noir biseauté (à renouveler)
-          Un tube de colle liquide

REMARQUES
-          Les élèves doivent disposer des matériels listés en les apportant à chaque cours.
-          Le lycée fournira pour le travail en classe : l’ensemble des feuilles A3 et des formats Raisin, les boîtes d’aquarelle et de gouache, l’encre de Chine, les boîtes de pastels gras.



2-    OPTION ARTS PLASTIQUES FACULTATIVE DE SECONDE

MATÉRIEL DE BASE
-          Une règle rigide de 30 cm
-          Un compas
-          Une gomme (pour crayon)
-          Un crayon de papier
-          Une paire de ciseaux pointus
-          Une clé U.S.B

MATÉRIEL SPÉCIFIQUE
-          Une boîte de 12 crayons de couleur aquarellables
-          Un sachet de 12 feutres de couleur
-          Un feutre fin noir (à renouveler)
-          Un marker noir biseauté (à renouveler)
-          Un tube de colle liquide

REMARQUES
-          Les élèves doivent disposer des matériels listés en les apportant à chaque cours.
-          Le lycée fournira pour le travail en classe : l’ensemble des feuilles A3 et des formats Raisin, les boîtes d’aquarelle et de gouache, l’encre de Chine, les boîtes de pastels gras.



LISTE DU MATÉRIEL A AVOIR EN COURS D’ARTS PLASTIQUES
 NIVEAU PREMIÈRE


1-    OPTION ARTS PLASTIQUES FACULTATIVE DE PREMIÈRE

MATÉRIEL DE BASE
-          Une règle rigide de 30 cm
-          Un compas
-          Une gomme (pour crayon)
-          Un crayon de papier
-          Une paire de ciseaux pointus
-          Une clé U.S.B

MATÉRIEL SPÉCIFIQUE
-          Une boîte de 12 crayons de couleur aquarellables
-          Un feutre fin noir (à renouveler)
-          Un marker noir biseauté (à renouveler)
-          Un pack de 5 tubes (3 couleurs primaires et 2 valeurs) de peinture acrylique (à renouveler)
-          Une palette plastique
-          Un ensemble de 4 brosses et de  pinceaux de tailles différentes (très fin - moyen - large – très large)

REMARQUES
-          Les élèves doivent disposer des matériels listés en les apportant à chaque cours.
-          Il est enfin recommandé de disposer d’un ordinateur et d’un appareil photo numérique.
-          Le lycée fournira pour le travail en classe : l’ensemble des feuilles A3 et des formats Raisin, les boîtes d’aquarelle et de gouache, l’encre de Chine, les boîtes de pastels gras, les colles et vernis.




2-    OPTION ARTS PLASTIQUES OBLIGATOIRE DE PREMIÈRE L

MATÉRIEL DE BASE
-          Une règle rigide de 30 cm
-          Un compas
-          Une gomme (pour crayon)
-          Un crayon de papier
-          Une paire de ciseaux pointus
-          Une clé U.S.B
-          Un classeur de cours avec feuilles et pochettes perforées

MATÉRIEL SPÉCIFIQUE
-          Une boîte de 12 crayons de couleur aquarellables
-          Un feutre fin noir (à renouveler)
-          Un marker noir biseauté (à renouveler)
-          Un pack de 5 tubes (3 couleurs primaires et 2 valeurs) de peinture acrylique (à renouveler)
-          Une palette plastique
-          Un ensemble de 4 brosses et de  pinceaux de tailles différentes (très fin - moyen - large – très large)
      Un carnet à dessin (Carnet de Travail), pouvant être fabriqué, dont les dimensions peuvent aller jusqu'à 45x60 cm 
      (formats A4 ou A3 recommandés, avec un minimum de 60 pages)
-          Un classeur de cours avec feuilles et pochettes perforées

    MATÉRIEL DE RÉCUPÉRATION 
-          Les élèves devront également avoir en classe, un pot de confiture vide servant de large récipient pour l’eau et deux chiffons personnels, l’un pour les mains et l’autre pour les pinceaux.
-          Les élèves devront collecter des matériaux en prévision de collages et d’assemblages (magazines, papier, carton, tissu, objets et matériaux recyclés…).

REMARQUES
-          Les élèves doivent disposer des matériels listés à chaque cours.
-          Cette liste n’est pas limitative. Les élèves qui le souhaitent pourront utiliser d’autres matériels choisis selon leur goût et leur habitude.
-          Il est enfin recommandé de disposer d’un ordinateur et d’un appareil photo numérique.
-          Le lycée fournira pour le travail en classe : l’ensemble des feuilles A3 et des formats Raisin, les boîtes d’aquarelle et de gouache, l’encre de Chine, les boîtes de pastels gras, les colles et vernis.





LISTE DU MATÉRIEL A AVOIR EN COURS D’ARTS PLASTIQUES 
NIVEAU TERMINALE


1-    OPTION ARTS PLASTIQUES FACULTATIVE DE TERMINALE

MATÉRIEL DE BASE
-          Une règle rigide de 30 cm
-          Un compas
-          Une gomme (pour crayon)
-          Un crayon de papier
-          Une paire de ciseaux pointus
-          Une clé U.S.B
-          Un classeur de cours avec feuilles et pochettes perforées

MATÉRIEL SPÉCIFIQUE
-          Une boîte de 12 crayons de couleur aquarellables
-          Un feutre fin noir (à renouveler)
-          Un marker noir biseauté (à renouveler)
-          Un pack de 5 tubes (3 couleurs primaires et 2 valeurs) de peinture acrylique (à renouveler)
-          Une palette plastique
-          Un ensemble de 4 brosses et de  pinceaux de tailles différentes (très fin - moyen - large – très large)
-          Un classeur de cours avec feuilles et pochettes transparentes perforées
-          Un carton à dessin de 75x52 cm (pouvant être fabriqué) pour le transport et le stockage des formats Raisin ainsi que pour la présentation du dossier au baccalauréat.

MATÉRIEL DE RÉCUPÉRATION 
-          Les élèves devront également avoir en classe, un pot de confiture vide servant de large récipient pour l’eau et deux chiffons personnels, l’un pour les mains et l’autre pour les pinceaux.
-          Les élèves devront collecter des matériaux en prévision de collages et d’assemblages (magazines, papier, carton, tissu, objets et matériaux recyclés…).

REMARQUES
-          Les élèves doivent disposer des matériels listés à chaque cours.
-          Cette liste n’est pas limitative. Les élèves qui le souhaitent pourront utiliser d’autres matériels choisis selon leur goût et leur habitude.
-          Il est enfin recommandé de disposer d’un ordinateur et d’un appareil photo numérique.
-          Le lycée fournira pour le travail en classe : l’ensemble des feuilles A3 et des formats Raisin, les boîtes d’aquarelle et de gouache, l’encre de Chine, les boîtes de pastels gras, les colles et vernis.



2- OPTION ARTS PLASTIQUES DE SPÉCIALI  DE TERMINALE L

MATÉRIEL DE BASE
-          Une règle rigide de 30 cm
-          Un compas
-          Une gomme (pour crayon)
-          Un crayon de papier
-          Une paire de ciseaux pointus
-          Une clé U.S.B
-          Un classeur de cours avec feuilles et pochettes transparentes perforées

MATÉRIEL SPÉCIFIQUE
-          Une boîte de 24 crayons de couleur aquarellables
-          Un feutre fin noir (à renouveler)
-          Un marker noir biseauté (à renouveler)
-          Un pack de 5 tubes (3 couleurs primaires et 2 valeurs) de peinture acrylique (à renouveler)
-          Une palette plastique
-          Un ensemble de 4 brosses et de  pinceaux de tailles différentes (très fin - moyen - large – très large)
-          Un carnet à dessin (Carnet de Travail), pouvant être fabriqué, dont les dimensions peuvent aller jusqu'à 45x60 cm (formats A4 ou A3 recommandés, avec un minimum de 60 pages).
-          Un carton à dessin de 75x52 cm, pouvant être fabriqué, pour le transport et le stockage des formats Raisin ainsi que pour la présentation du dossier au baccalauréat.
       Une Histoire de l'Art illustrée (de la Préhistoire à nos jours), à lire et à laquelle se référer sans cesse pendant l'année.

MATÉRIEL DE RÉCUPÉRATION 
-          Les élèves devront également avoir en classe, un pot de confiture vide servant de large récipient pour l’eau et deux chiffons personnels, l’un pour les mains et l’autre pour les pinceaux.
-          Les élèves devront collecter des matériaux en prévision de collages et d’assemblages (magazines, papier, carton, tissu, objets et matériaux recyclés…).

REMARQUES
-          Les élèves doivent disposer des matériels listés à chaque cours.
-          Cette liste n’est pas limitative. Les élèves qui le souhaitent pourront utiliser d’autres matériels choisis selon leur goût et leur habitude.
-          Il est enfin recommandé de disposer d’un ordinateur  et d’un appareil photo numérique.

-          Le lycée fournira pour le travail en classe : l’ensemble des feuilles A3 et des formats Raisin, les boîtes d’aquarelle et de gouache, l’encre de Chine, les boîtes de pastels gras, les colles et vernis.




Aurore METTENS, Blason du lycée, réalisé en 2014 en classe de Seconde,
sur un projet avec les professeurs, Delphine CARENA et Emmanuel GIOAN.







mardi 29 juillet 2014

233-VIDÉO : MIGUEL CHEVALIER, TAPIS MAGIQUES, 2014




VOIR LA VIDÉO (3 MN) DE CLAUDE MOSSESSIAN  
SUR L'OEUVRE DE L'UN DES PIONNIERS DE L'ART VIRTUEL ET NUMÉRIQUE
MIGUEL CHEVALIER (né en 1959), TAPIS MAGIQUES, AVRIL 2014,
 EGLISE DU SACRE CŒUR, CASABLANCA,
INSTALLATION DE RÉALITÉ VIRTUELLE GÉNÉRATIVE ET INTERACTIVE.


POUR EN SAVOIR PLUS 



232-VIDÉO : UNE PETITE HISTOIRE DE L'ART VIDÉO




VOIR LA VIDÉO (1 MN 30), RMN-GRAND PALAIS, 2014.


POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'ART VIDÉO

VOIR ÉGALEMENT LES DOCUMENTS PDF RÉALISÉS PAR
LE MUSÉE FABRE DE MONTPELLIER
 LORS DE L'EXPOSITION D'OCTOBRE 2008 À JANVIER 2009
LA VIDÉO, UN ART, UNE HISTOIRE 1965-2007












lundi 28 juillet 2014

231-MÉCANISMES, APPAREILLAGES ET MACHINES DANS L'ART DU XX° s.-1





- DE VINCI Léonard (Leonardo di ser Piero da Vinci, 1452-1519), Vis aérienne, Aile de levage, Machines diverses, Machine à polir les miroirs, dessins de machines extraits de ses Carnets de dessins, fin XV°s-début XVI° s.


- VAUCANSON Jacques (1709-1782), Automates : Le joueur de flûte traversière (et le mécanisme de son piédestal), dès 1733, 
statue en bois et carton (bras), H : 178 cm (copiée sur Le Faune jouant de la flûte, 1709, du sculpteur Coysevox), à la bouche et aux doigts animés,
et Le canard (mécanisme du corps), vers 1741,
statue en cuivre doré, buvant, mangeant, digérant, cancanant et barbotant.


- EAKINS Thomas (1844-1916), Engrenages, c. 1860,
plume, encre et crayon sur papier, 29x42,8 cm, Washington, Hirshhorn Museum and Sculpture Garden.


- TURNER JM. William (1775-1851), Rain, Stream, Speed - The Great Western Railway, 1844,
huile sur toile, 91x121,8 cm, London, National Gallery.

- MONET Claude (1840-1926), La gare Saint-Lazare, arrivée d'un train, 1877,
huile sur toile, 83x101,3 cm, Harvard Art Museums/Fogg Museum.


- LUMIÈRE Louis (1864-1948), L'arrivée d'un train en gare de La Ciotat, 1895 (ou 1896),
film de 35 mm, noir et blanc, muet, d'environ 50 secondes.



I-DE 1910 À 1930

Dès les années 1910, la machine est au centre de nombreuses créations picturales et sculpturales. Cela s'explique en partie par :
- l'influence de la société contemporaine (la ville, sa modernisation) et de la mécanisation de l'industrie (travail à la chaîne),
- les inventions techniques (chronophotographie, cinéma ; électricité, téléphone), le développement (train) et la multiplication des moyens de transport (voiture, moto, avion),
- la fascination pour la machine, le moteur, la roue (le mouvement circulaire), l'engrenage, le mécanisme, la mécanique, le métal, la répétition, le rythme, le bruit, le mouvement, la vitesse,
- le rapport du corps humain à la machine (outil de travail et de production, objet de connaissance, moyen de transport),
- la comparaison entre machine et corps humain sur le plan fonctionnel (système, énergie, mouvement) mais également sur le plan sexuel et fantasmatique (psychanalyse),
- le choc, le drame et l'absurdité de la Première Guerre Mondiale (machines de destruction et transports de troupes),
- la schématisation du corps humain et de l'objet (Primitivisme, Cubisme), l'intégration du réel (matériaux, objets) et l'exploration de la voie géométrique et abstraite dans l'art.


PEINTURE ET PHOTOGRAPHIE

La machine va surtout être représentée dans le dessin et la peinture mais aussi dans la photographie et le photomontage. 
Les futuristes s'intéressent particulièrement aux véhicules et exploitent une voie entre figuration et abstraction donnant priorité aux jeux de lignes mais aussi de couleur et de lumière pour traduire le mouvement (décomposition chronophotographique, trajectoire, traversée de l'espace), la force et la vitesse ainsi que les sensations visuelles et même sonores.
Les dadaïstes, pour leur part, s'intéressent plus précisément au mécanisme (dessins mécanomorphes, moteur, engrenages, pièces mécaniques) et voient dans la machine une métaphore de l'être humain et plus particulièrement une traduction de la mécanique du désir masculin, du fantasme érotique. Le corps de la femme réapparaît parfois en confrontation ou en fusion (hybridation) avec la machine.


SCULPTURE

En sculpture, le traitement de la machine est différent, l'artiste se faisant ingénieur ou inventeur, créant des machines réelles avec des systèmes mécaniques, des moteurs et des matériaux contemporains. Les machines de Duchamp (hypnotiques) ou des constructivistes se veulent l'affirmation de nouveaux matériaux dans la sculpture et dans l'espace, avec des machines intégrant le mouvement réel mais également la lumière électrique et le son (bruits de la machine, musique).


LES FUTURISTES 


- BOCCIONI Umberto (1882-1916), Etats d'esprit I : les Adieux, 1911,
huile sur toile, 70,5x96,2 cm, New-York, MOMA.

- BOCCIONI Umberto (1882-1916), Dynamisme d'un cycliste, 1913,
huile sur toile, 70x90 cm, Venise, Collection Peggy Guggenheim.





 - BALLA Giacomo (1871-1958), Velocità d'automobile, 1912.

- BALLA Giacomo (1871-1958), Velocità d'automobile, 1913,
huile sur carton, 66x94 cm, Milan, Galleria d'Arte Moderna.


  - BALLA Giacomo (1871-1958), Velocità di automobile e luci e rumore, 1913,

 - BALLA Giacomo (1871-1958), Velocità di un motociclista, 1913.


- RUSSOLO Luigi (1885-1947), Dynamisme d'un train, 1912.

- RUSSOLO Luigi (1885-1947), Dynamisme d'une automobile, 1912-1913,
huile sur toile, 106x140 cm, Paris, MNAM.


 
- RUSSOLO Luigi (1885-1947), photo de l'artiste (et d'Ugo Piatti) dans son atelier milanais avec ses Intonarumori, 1914,
instruments inventés pour reproduire des bruits, sifflements et bourdonnements de machines 
(concerts et invention d'un clavier à bruits dans les années 1920).

GONTCHAROVA Natalia (1881-1962), Le Cycliste, 1913,
huile sur toile, 78x105 cm, Saint-Pétersbourg, Musée Russe.



ROBERT DELAUNAY (1865-1941) - ORPHISME

- DELAUNAY Robert (1865-1941), Hommage à Blériot, 1914,
huile sur toile, 250x251 cm, Bâle, Kunstmuseum.




LES ARTISTES DADAÏSTES

MARCEL DUCHAMP (1887-1968) - DADAÏSME


  
- DUCHAMP Marcel (1887-1968), Le moulin à café, 1911,
 huile sur carton, 33x12,5 cm, Londres, Modern Tate.


- DUCHAMP Marcel (1887-1968), Jeune homme triste dans un train, 1911,
 huile sur toile, 100x73 cm, Venise, Fondation Peggy Guggenheim.

- DUCHAMP Marcel (1887-1968), Le passage de la Vierge à la Mariée, 1912,
huile sur toile, 59x53,5 cm, New-York, Museum of Modern Art.


 
-  DUCHAMP Marcel (1887-1968), Roue de bicyclette, 1913,
roue métallique montée sur un tabouret en bois peint, hauteur: 128,5 cm,
 New-York, The Museum of Modern Art.


       
- DUCHAMP Marcel (1887-1968), Broyeuse de chocolat n° 2, 1914,
huile et fil sur toile, 65x54 cm, Philadelphie, The Philadelphia Museum of Art.

- DUCHAMP Marcel (1887-1968), La Mariée mise à nu par ses célibataires, même 
ou le Grand Verre, 1915-1923 (année où l'artiste considère qu'il est "définitivement inachevé"),
huile, feuille de plomb, fil de plomb, poussière et vernis sur deux plaques de verre (brisées), chacune d'elles montée entre deux autres plaques de verre avec cinq fils de verre très fins, de la feuille d'aluminium et un cadre en bois et acier, 272,5x175,8 cm, Philadelphie, The Philadelphia Museum of Art.
 L'oeuvre, brisée accidentellement en 1927 (à la suite de sa première exposition au public de 1926), a été reconstituée par l'artiste en 1936 (fêlures présentes).


  
-  DUCHAMP Marcel (1887-1968), Rotative plaques verre, 1920,
série de cinq plaques de verre constituant un seul dessin circulaire
fait de lignes blanches et noires, moteur, support métallique,
New Haven, Yale University Art Gallery.


   
 - DUCHAMP Marcel (1887-1968),  Rotative demi-sphère, 1924-1925,
H : 137,3 cm, D : 65,5 cm, cercles excentriques formant une spirale dans la rotation (jeu hypnotique).

 DUCHAMP Marcel (1887-1968),  Rotoreliefs, 1935, 
6 disques en carton de 20 cm de diamètre, imprimés recto-verso en lithographie offset, offrant 12 motifs graphiques à base de spirales (Corolles, Oeuf à la coque, Lanterne chinoise, Lampe, Poisson japonais, Escargot, Verre de Bohême, Cerceaux, Montgolfière, Cage, Eclipse totale, Spirale blanche) destinés à tourner sur le plateau d'un phonographe et à donner l'illusion de formes en 3D (même avec un seul œil), 
ensemble tiré à 500 exemplaires (Davis Museum and Cultural Center, Wellesley College).

 - DUCHAMP Marcel (1887-1968),  Anemic Cinema, 1926,
 film muet 35 mm, 7 minutes, noir et blanc, réalisé en collaboration avec Man Ray et Marc Allegret, copyrighted by Rrose Sélavy,
plans fixes montrant successivement 19 disques rotatifs à textes ou spirales mesmérisantes (hypnotisantes). 
Les textes sont des boutades empruntées à Rrose Sélavy comme "Inceste ou passion de famille à coups trop tirés""Esquivons les ecchymoses des esquimaux aux mots exquis""Avez-vous mis de la moelle de l'épée dans le poêle de l'aimée".


RAYMOND DUCHAMP-VILLON (1876-1918)

- DUCHAMP-VILLON Raymond (1876-1918), Cheval, 1914,
plâtre original, 45x24x40 cm, musée de Grenoble.
 Les frères de Raymond Duchamp-Villon, Jacques Villon et Marcel Duchamp, feront réaliser de plus grands plâtres
 et des épreuves en bronze (années 30, 50 et 60) réintitulés, Le Grand Cheval et Le Cheval Majeur.
La sculpture fusionne le mouvement de l'animal avec la vision mécanique du cheval vapeur.



FRANCIS PICABIA (1879-1953) - DADAÏSME



- PICABIA (Francis-Marie Martinez de Picabia dit, 1879-1953)Portrait d'une jeune fille américaine dans l'état de nudité, 1915,
dessin publié à New-York, dans la revue 291.

- PICABIA Francis (1879-1953)Très rare tableau sur la terre, 1915,
 huile et peinture métallique sur toile, feuilles d'argent et feuilles d'or sur bois, 125.7 x 97.8 cm,
 New York, The Solomon R. Guggenheim Museum.


 PICABIA Francis (1879-1953), Fille née sans mère, 1916-1917,
gouache et peinture métallique sur papier imprimé, 50x65 cm,
Scottish National Gallery of Modern Art.

PICABIA Francis (1879-1953), Parade amoureuse, 1917,
huile sur carton (?), 97x74 cm, Paris, Collection privée.


PICABIA Francis (1879-1953)Soupape d'admission, 1917,
gouche sur épure d'ingénieur, 50x33 cm, Collection particulière.


PICABIA Francis (1879-1953), Machines, Tournez vite, 1916-1918,
encre et aquarelle et coquille d’œuf (?) sur papier marouflé sur toile, Washington, National Gallery of Art.

PICABIA Francis (1879-1953)Tournez rare/Sirènes, 1918-1919,
huile, gouache, encre et crayon noir sur carton, 82,5x63 cm, Collection privée.




GEORGES RIBEMONT-DESSAIGNES (1884-1974) - DADAÏSME



- RIBEMONT-DESSAIGNES Georges (1884-1974), Silence, 1915,
huile sur toile, 92,1x73,3 cm, New York, MOMA.


- RIBEMONT-DESSAIGNES Georges (1884-1974), Grand musicien, 1920,

huile sur carton, 75,6x57 cm, Reims, Musée des Beaux-Arts.






MAX ERNST (1891-1976) - DADAÏSME


- ERNST Max (1891-1976), Petite machine auto-construite, 1919-1920,
gaphite, plume et encre noire sur papier vélin beige, 46,6x31,5 cm, Chicago Art Institute.

- ERNST Max (1891-1976), Petite machine construite par Minimax Dadamax en personne, 1919-1920,
(pour la pollinisation sans peur des femmes ventouses ...), techniques mixtes, 49,4x31,5 cm,
Venise, Collection Peggy Guggenheim.


- ERNST Max (1891-1976), Démonstration hydrométrique à tuer par la température, 1920,
collage.

- ERNST Max (1891-1976), Katerina ondulata, 1920, 
gouache sur papier imprimé et cadre, 31x27 cm, 
Riehen, Fondation Beyeler.


- ERNST Max (1891-1976), Avion meurtrier, 1920,
collage, 6,35x13,97 cm, Collection privée.

- ERNST Max (1891-1976), L'Eléphant de Célébès, 1921,
huile sur toile, 125,4x107,9 cm, Londres, Tate Modern.


 - ERNST Max (1891-1976), Anatomie d'une jeune mariée, 1921,
illustrations de magazines avec rehauts de gouache et de mine graphite, découpées et collées sur papier,
10,7x7,8 cm, Paris, MNAM.

- ERNST Max (1891-1976), La Femme chancelante ou La Femme penchée, 1923,
huile sur toile, 130,5x97,5 cm, Düsseldorf, Nordrhein Westfallen Art Museum. 





RAOUL HAUSSMANN (1886-1971) - DADAÏSME


- HAUSMANN Raoul (1886-1971), Mechanischer Kopf (L'Esprit de notre temps, Tête mécanique), 1919,
marotte de coiffeur en bois et divers objets fixés dessus : gobelet téléscopique, un étui en cuir, tuyau de pipe, carton blanc portant le chiffre 22, un morceau de mètre de couturière, un double décimètre, rouage de montre, un rouleau de caractère d'imprimerie
32,5 x 21 x 20 cm, Paris, MNAM.



MAN RAY (1890-1976) - DADAÏSME

- MAN RAY (RUDZITSKY Emmanuel dit, 1980-1965), La Femme, 1920,
épreuve gélatino-argentique, Paris, MNAM.

- MAN RAY (RUDZITSKY Emmanuel dit, 1980-1965), L’Énigme d'Isidore Ducasse le Rébus ou encore Objet inconnu enveloppé dans une étoffe, 1920,
oeuvre perdue, machine à coudre, laine et ficelle,
oeuvre inspirée par la phrase de l'écrivain LAUTRÉAMONT, dont le vrai nom est Isidore DUCASSE (1846-1870), 
extraite des Chants de Maldoror : "Beau comme la rencontre accidentelle, sur une table de dissection, d'une machine à coudre et d'un parapluie".
 La machine à coudre a été enveloppée dans une couverture de l'armée tenue par des cordes.


- MAN RAY (1890-1976) et MARCEL DUCHAMP (1887-1968), Vue prise en aéroplane par Man Ray ou Elevage de poussière, 1920, 
épreuve gélatino-argentique, 11,3x14,6 cm.

- MAN RAY (RUDZITSKY Emmanuel dit, 1980-1965), Marcel Duchamp avec sa Rotative plaque verre en mouvement, 1920,
épreuve gélatino-argentique.


- MAN RAY (RUDZITSKY Emmanuel dit, 1890-1976), Indestructible objet, 1923/1959,
métronome et photographie, 22,2x12 11x cm, Paris, MNAM.

- MAN RAY (RUDZITSKY Emmanuel dit, 1890-1976), Rayogramme, 1923/1979,
tirage argentique, 28,3x22,3 cm.

- MAN RAY (RUDZITSKY Emmanuel dit, 1890-1976), Larmes/Erotique voilée/Portrait de Meret Oppenheim, vers 1930-1933,
épreuve gélatino-argentique.



ELSA VON FREYTAG-LORINGHOVEN (1874-1927) - "DADAISME"

- FREYTAG-LORINGHOVEN Elsa von (1874-1927), God, 1917,
tuyau de plomberie en fonte monté sur à l'envers sur une boîte à onglets, 7,6x12,1x29,5 cm, Philadelphia Museum of Art.



FERNAND LÉGER (1881-1955) - "TUBISME"


- LÉGER Fernand (881-1955), Le réveille-matin, 1914,
huile sur toile, 100x81 cm, Paris, MNAM.

- LÉGER Fernand (881-1955), Les Hélices, deuxième état, 1918,

- LÉGER Fernand (881-1955), Nature morte aux éléments mécaniques, 1918.
- LÉGER Fernand (881-1955), Nature morte, 1919.


- LÉGER Fernand (1881-1955), Les éléments mécaniques, 1918-1923,
huile sur toile, 211x167,5 cm, Bâle, Kunstmuseum.

- LÉGER Fernand (1881-1955), Roulement à billes, 1926,
huile sur toile, 146x114 cm, Bâle, Kunstmuseum.


- LÉGER Fernand (1881-1955), MURPHY Dudley (1897-1968) et MAN RAY (1890-1976), Ballet mécanique, 1924,
film 35 mm, noir et blanc, muet, de 16 mn.
Le film porte le nom de l'oeuvre du musicien américain George Antheil (1900-1959) dont la partition
 de 30 mn devait accompagner le film mais ce dernier est sorti sans la musique.



LES CONSTRUCTIVISTES 

   

- TATLIN(E) Vladimir (1885-1953), Contre-relief d’angle, 1915-17, fer, zinc et aluminium, 78,7 x 152,4 x 76 cm, oeuvre disparue.


- TATLIN(E) Vladimir (1885-1953), Monument à la III° Internationale, 1919-1920, maquette de la tour du siège su Parti International Communiste de Saint-Pétersbourg, projet de 400 m de haut en fer acier et verre, en double hélice avec trois niveaux, cube, cône et cylindre en rotation sur eux-mêmes aux vitesses différentes.


   
- GABO Naum (1890-1977), Kinetic Construction (Standing Wave) n° 1, 1919-1920,
 (réplique de 1985), première sculpture cinétique, métal, bois peint et mécanisme électrique
 (l'oeuvre est constituée d'une tige d'acier à laquelle un moteur imprime un mouvement d'oscillation), 61,6x24,1x19 cm, Londres, Tate Gallery.

- BARANOFF-ROSSINÉ Vladimir (1888-1944), Piano optophonique, 1920-23 (reconstitution de 1971,  Paris, MNAM) et disque de verre original. 
Depuis la fin du XVII° siècle, des recherches étaient menées pour transcrire les compositions musicales en compositions colorées ; ces recherches se développent au début du XX° siècle avec "les orgues à couleur" des années 1920, notamment celles de l'artiste dadaïste Raoul Hausmann.
L'équipement d'origine de Baranoff-Rossiné comportait un dispositif mécanique composé de disques de verre dessinés et peints par l'artiste (pouvant être actionnés manuellement et reliés aux touches du clavier), de prismes, de lentilles, d'une source lumineuse et d'un écran de projection. L'artiste cubo-futuriste donne des concerts colorés qui annoncent la transformation de la musique en art visuel et créent 
"une peinture vivante dans le temps et non pas sourde-muette".


- RODTCHENKO Alexandre (1891-1956), Construction spatiale n 12, vers 1920, série « Surfaces réfléchissantes », contreplaqué, peinture aluminium, fil de fer, 61x83,7x47 cm, New-York, MOMA.

- RODTCHENKO Alexandre (1891-1956), La Crise, 1923,
photomontage.


- RODTCHENKO Alexandre (1891-1956), Engrenages, 1929,
tirage gélatino-argentique, 28,8x23 cm, Collection privée.

- GABO Naum (1890-1977), Projet de fontaine rotative, 1925, réassemblé 1986, métal et plastique, 44x40x40 cm, London, Tate Gallery.


- MOHOLY-NAGY Làszlo (1895-1946), Modulateur Espace-lumière, 1922-1929.
C'est une sculpture mouvante, placée sur une base circulaire, dans laquelle trois cellules spatiales distinctes sont créées pour favoriser le mouvement. Dans la première, des pièces rectangulaires métalliques se meuvent de façon irrégulière et ondulatoire. Dans la seconde, des disques métalliques perforés accomplissent un mouvement vertical vers le haut et vers le bas libérant une petite boule noire qui traverse et retraverse cet espace. Dans la troisième cellule, une spirale en verre tourne et produit un volume conique virtuel. La construction, mue par un moteur est équipée d’environ cent trente ampoules électriques de différentes couleurs qui sont reliées et contrôlées par une bobine créant un spectacle lumineux complexe.  Le mouvement des lumières et des ombres projetées sur les murs et sur le plafond et les reflets variés de lumières sur chaque élément métallique de la construction démontrent ce passage du matériel à l’immatériel des jeux de lumières projetées et réfléchies.


L'oeuvre devient le sujet d'une série photographique et d'un film de l'artiste en 1930.
VOIR LE FILM (2 MN) DE 1930 DE MOHOLY-NAGY




VOIR LA SUITE DE CET ARTICLE