4

4

mercredi 25 février 2015

331-SCULPTURES MOLLES CONTEMPORAINES-1 (1910-1980)




MESSAGER Annette (née en 1943), Le Repos des pensionnaires, 1971-72,
 oiseaux naturalisés emmaillotés dans un tricot, sur tissu blanc, Metz, Centre Pompidou.


En sculpture, l'intérêt à toute matière (noble, industrielle, pauvre, déchet) et à l'objet industriel date des années 1910 avec les figures majeures de Pablo Picasso (collages, constructions) et de Marcel Duchamp (assemblages, ready-made). 

Marcel Duchamp crée les premières sculptures molles, en 1916, avec Pliant de voyage, une housse sombre de machine à écrire, rompant ainsi avec la tradition de la sculpture rigide, massive et lourde pour un objet souple et léger en tissu synthétique, puis en 1918 avec Sculpture de voyage qui découpe, installe et adapte le caoutchouc coloré et étiré de bonnets de bain aux dimensions des chambres d'hôtel occupées par l'artiste. L'objet et la matière souples, la mise en espace, la transparence, tout est dit.

Le Dadaïsme et le Surréalisme vont s'emparer de ces nouvelles formes de sculptures mais le succès international de ces dernières ne viendra réellement qu'à partir des années 1960 : Fluxus, Art conceptuel, Nouveau Réalisme, Art Informel, Arte Povera, Post-Minimalisme, Anti Form, Soft Sculpture, Pop Art, Land Art... 

L'artiste se confronte désormais à toute matière et expérimente les matériaux naturels et synthétiques, leur mélange et leurs effets, leur apparence et leur présence. La sculpture se nourrit alors des techniques textiles artisanales, comme la tapisserie, la broderie ou le tricot. Le tissu (coton, laine, jute, nylon, latex, sac, tente, couverture, bâche, vêtement, linge, peluche, ballon) et la ficelle (fil, corde) resteront prédominants mais seront bientôt rejoints par le papier, les matières naturelles (terre, vapeur, neige, végétaux) et la nourriture, voire le corps d'animaux. 

De nombreuses sculptures molles sont des œuvres éphémères, des installations temporaires ou des installations in situ, et leur trace est notamment conservée par la photographie.

La sculpture molle joue souvent sur le recouvrement ou la suspension, la série, le tas, la collection. Elle intègre les notions de douceur (visuelle, tactile et symbolique), de déformation (suspension, plissement, étirement, gonflement), de légèreté (suspension), voire d'envol (mouvement réel du tissu ou du ballon).



- DUCHAMP Marcel (1887-1968), Pliant de voyage, 1916,
housse souple et brillante de machine à écrire Underwood, cachant de sa matière en skaï l'objet en-dessous, jouant sur la marque et le mot " Underwood "qui peut également renvoyer à la publication Underwood de cartes érotiques de l'époque, signifier "sous-bois" 
ou évoquer sa relation à Béatrice Wood, "Sous Wood", avec un objet qui est aussi un siège évoquant l'absence de corps au-dessus.
L'original a disparu, sans photo d'époque. Une réplique est présente dans La Boîte en valise et d'autres seront éditées en 1964, notamment surélevées sur un mât métallique.

- DUCHAMP Marcel (1887-1968), Sculpture de voyage, New-York, 1918,
 installation en caoutchouc coloré aux dimensions variables ; oeuvre disparue.
"C'étaient des morceaux de bonnets de bain, en caoutchouc, que je découpais, que je collais ensemble, qui n'avaient aucune forme spéciale. Au bout de chaque morceau, il y avait une ficelle qu'on attachait aux quatre coins de la pièce ; on pouvait varier la longueur des ficelles, la forme était ad libitum, c'était ça qui m'intéressait. Ce jeu a duré trois ou quatre ans, mais le caoutchouc s'est vulcanisé et il a disparu". 

- MAN RAY (RUDZITSKY Emmanuel, 1890-1976), L’Énigme d'Isidore Ducasse le Rébus ou encore Objet inconnu enveloppé dans une étoffe, 1920,
oeuvre perdue, machine à coudre, laine et ficelle,
oeuvre inspirée par la phrase de l'écrivain LAUTREAMONT, dont le vrai nom est Isidore DUCASSE (1846-1870), 
extraite des Chants de Maldoror : "Beau comme la rencontre accidentelle, sur une table de dissection, d'une machine à coudre et d'un parapluie".
 La machine à coudre a été enveloppée dans une couverture de l'armée tenue par des cordes.

- BRASSAÏ (1899-1984), Objets à grande échelle ou Sculptures involontaires, 1930-1933,
photographies de sculptures réalisées par Salvador DALI (1904-1989), à partir de rebuts et de petits objets, 

six photos (sur 41) publiées dans la revue Minotaure de décembre 1933. 

- SCHWITTERS Kurt (1887-1948), Merzbau, 1923-1933, maison de l'artiste à Hanovre, photo de 1932,
 sculpture évolutive, inachevée et disparue, occupant progressivement 3 étages et 8 espaces de la maison, construite avec des matériaux pauvres et de récupération (bois et plâtre peints en blanc, papiers, métaux) en forme d'éléments géométriques, et des objets trouvés ou donnés (fragments de miroirs, de poupées, cravate, dentier, lettres, mèche de cheveux, flacon d'urine...) placés dans des niches consacrées à des artistes, des amis, à l'amour...

- OPPENHEIM Meret (1913-1985), Le déjeuner en fourrure, 1936,
assemblage, déjeuner de marque (grandes soucoupe, tasse et cuillère)
 recouvert de fourrure de gazelle chinoise, 10,9x7,3 cm, New-York, MOMA.

- ARP Jean (1886-1966), Mannequin (Papapillon), 1938,
l'un des 16 mannequins surréalistes installés par les artistes lors de l'Exposition Internationale du Surréalisme,
Paris, Galerie des Beaux-Arts, 1938, dans le Couloir des Mannequins - Les plus Belles Rues de Paris,
mannequin recouvert d'un grand sac de toile cirée noire opaque avec inscrit en jaune le mot
"Papapillon" pour le haut
et revêtu d'un long tissu blanc pour le bas,
photographie de Denise Bellon, tirage gélatino-argentique, 21,5x22,5 cm, Paris, Fonds
photographique Denise Bellon.



 - DUCHAMP Marcel (1887-1968), Ciel de roussettes (1200 sacs de charbon suspendus au plafond au-dessus d'un poêle), détail, 1938,
Exposition Internationale du Surréalisme, Paris, janvier-février 1938.
L'artiste conçoit le hall principal d'exposition pour ressembler à une grotte souterraine avec 1200 sacs de charbon
suspendus au plafond. Une seule ampoule fournissant l’éclairage, une lampe de poche est donnée à
chaque visiteur pour contempler les oeuvres à l'intérieur. Le tapis est rempli de feuilles mortes, de
fougères et d'herbes, et l’arôme de torréfaction du café remplit l'air. Des hauts-parleurs diffusent des bruits de bottes de soldats et des rires hystériques de malades mentaux. 

- DUCHAMP Marcel (1887-1968), Le Fil (Mile of String), 1942, 
installation dès le vernissage de l'Exposition First Papers of Surrealism, New-York, octobre-novembre 1942.
La ficelle en tension crée un parcours dans l'exposition et un voile et un réseau devant les peintures exposées, obligeant à regarder à travers.
Cependant, l'installation a surtout lieu au plafond, l'espace étant libre au-delà du premier plan.

- DUCHAMP  Marcel (1887-1968), Prière de toucher, 1947,
sein en caoutchouc (latex) collé sur velours noir sur carton,41,8x34,7x7,1 cm.

- MIMI PARENT (1924-2005), Masculin-Féminin, 1959,
veson, chemise, cheveux et épingle à cravate, 47,5x38x12,2 cm, Collection particulière.

- KLEIN Yves (1928-1962), Sculpture aérostatique, 1957/2007,
lâcher de 1001 ballons bleus célébrant le vernissage de ses œuvres de l'Epoque bleue à la Galerie Iris Clert de Paris, reconstitution en 2007 pour le Centenaire, Paris, MNAM.

- KLEIN Yves (1928-1962), Sculpture éponge bleue sans titre, SE 191, 1959,
pigment pur et résine synthétique, éponge naturelle sur socle en pierre, 28x18x11 cm, Pris, MNAM.
- KLEIN Yves (1928-1962), Ex-voto dédié à Sainte-Rita de Cascia par Yves Klein, 1961,
pigments purs bleu et rose, feuilles d'or et lingots d'or, manuscrit, dans plexiglas, 21x14x3,2 cm, propriété de l'Eglise. 

- ETIENNE-MARTIN (1913-1995), Le Manteau, 1962,
sculpture-vêtement, métal, toile de bâche, tissu, passementerie, corde, cuir, 250 x 230 x 75 cm, Paris, MNAM.

- DOLLA Noël (né en 1945), Étendoirs aux serpillières, 1967,
 cinq serpillières teintes par trempage sur un étendoir, 220x55x47 cm, Strasbourg, Musée d'Art Moderne et Contemporain.

- BEUYS Joseph (1921-1986), Chaise de graisse, 1963-64,
 chaise en bois et graisse animale, 90x30x30 cm, 
Darmstadt, Hessisches Landesmuseum.

BEUYS Joseph (1921-1986), Costume de feutre, 1970,
costume et cintre, l'un des 110 exemplaires de l'oeuvre, 170,2x99,1 cm, Art Institute of Chicago.


- ABAKANOWICZ Magdalena (née en 1930), Installation d'Abakans, Sodertalle, Suède, 1970,
sisal et chanvre tissés et cousus,
l'artiste s'attache à la présence de la matière et évoque tout à la fois la tente de ses ancêtres mongols et une enveloppe corporelle.

- ABAKANOWICZ Magdalena (née en 1930), Installation de cordes, 1970.

- MANZONI Piero (1933-1963), Corpo d'aria, 1959-60,
le ballon à gonfler est vendu avec son trépied métallique et la boîte en bois,
environ 42,5x12x5 cm.

- MANZONI Piero (1933-1963), Achrome, 1962,
fibre de verre sur bois recouvert de velours, 81,3x64,8x26,4 cm, New York, MoMA.

-PISTOLETTO Michelangelo (né en 1933), Vénus aux chiffons, 1967, représentation en plâtre d'une sculpture à l'antique, mica, tissus récupérés.

-ANSELMO Giovanni (né en 1934), Sans titre (Structure qui se mange), 1968, deux blocs de granit, fils de cuivre et laitue fraîche, 70x13x137 cm.

- KOUNELLIS Janis (né en 1936), Untitled, 1968,
bois et laine, 250x281x45 cm, Londres, Tate Modern.

- KOUNELLIS Janis (né en 1936), Untitled, 1969,
installation de sept sacs de 47x137x63 cm, contenant des grains de café, lentilles rouges, fèves, haricots blancs et rouges et maïs, Londres, Tate Modern.

- TAPIES Antoni (1923-2012), Pila de diaris, 1970,
objet-assemblage, journaux, sable, peinture et colle, 29x45x43 cm, 
Barcelone, Fondation Antoni Tàpies.

- TAPIES Antoni (1923-2012), Cadira i roba, 1970,
objet-assemblage, chaise en bois et vêtements, 94x76x63 cm, 
Barcelone, Fondation Antini Tàpies.

- TAPIES Antoni (1923-2012), Farcell, 1970,
peinture sur objet-assemblage, 75x55x45 cm, 
Barcelone, Fondation Antini Tàpies.

- BUREN Daniel (né en 1938), Peinture-sculpture, 1971,
peinture acrylique blanche sur toile de coton tissé à rayures blanches et bleues alternées et verticales de 8,7 cm de large chacune, travail in situ, New York, Guggenheim Museum,
selon la position du spectateur sur la rampe hélicoïdale du bâtiment de Frank Lloyd Wright, au fur et à mesure de sa déambulation, la perception de la toile suspendue par un câble à la coupole du musée et occupant l’espace vide central diffère constamment, allant de l’occupation totale de l’espace, de face, à l’effacement presque complet de l’œuvre, de profil.

- BUREN Daniel (né en 1938), Within and Beyond The Frame (Dans et au-delà du cadre), New York, Galerie John Weber, octobre-novembre 1973,
travail in situ, 19 pièces de tissu rayé blanc et noir aux rayures de 8,7 cm de large (les deux rayures externes blanches recouvertes de peinture blanche), suspendues à un câble, traversant la galerie (9 pièces) et la rue (9 pièces), avec une pièce intermédiaire à cheval sur une fenêtre délestée de son châssis.

- KUSAMA Yayoi (né en 1929), Accumulation, c.1963,
tissu cousu et bourré, cadre de  chaise en bois, peinture, 90,2x97,8x88,9 cm, New-York, Whitney Museum of American Art.

- KUSAMA Yayoi (né en 1929),Yayoi Kusama dans l’installation Infinity Mirror Room – Phalli’s Field, 1965
« Floor Show », Castellane Gallery, New York, 1965.

- HAACKE Hans (né en 1936), Blue Sail, 1964-65,
installation, mousseline, ventilateur oscillant, poids de pêche et fil, 3,40,36x3,20 m,
San Francisco, SFMOMA.

- HAACKE Hans (né en 1936), Sky Line, New-York, 1967,
lâcher de ballons gonflés à l'hélium formant une chaîne de 300 m au-dessus de Central Park.

- WARHOL Andy (1928-1987), Silver Clouds, 1966,
70 coussins en film plastique métallisé thermosoudé, réalisés avec l'ingénieur Billy Klüver, gonflés à l'hélium et à l'oxygène, flottaient, selon les courants d'air et les obstacles, et se couchaient sur le sol, manipulés par les visiteurs de la Galerie Léo Castelli de New York.

- SERRA Richard, Belts (Ceintures), 1966-67,
caoutchouc vulcanisé et néon, 1,82x7,6x0,50 m, New York, Salomon R.Guggenheim Museum.

- HESSE Eva (1936-1970), Contingent, 1968-69,
8 banderoles suspendues en gaze recouverte de latex et de fibre de verre translucide,
3,5x6,3x1,09 m, Canberra, National Gallery of Australia. 

- HESSE Eva (1936-1970), Untitled (Rope Piece), 1970,
dernière oeuvre de l'artiste, dimensions variables, corde et ficelle recouvertes de latex,
capuchons métalliques, New York, Whitney Museum of American Art.

- OLDENBURG Claes (né en 1929), Soft Light Switches, 1969,
vinyle, 104x104x28 cm, Collection privée.

- OLDENBURG Claes (né en 1929), Giant Ice Bag, 1969-70,
vinyle, acier, moteurs et souffleries, faisant se gonfler puis dégonfler le sac toutes les 20 minutes, fibre de verre, laque, D : 6 m, H: 2,1 m, Paris, MNAM.

- MORRIS Robert (né en 1931), Steam (Vapeur d'eau), 1967 
Bellingham, Western Washington University.
Cette installation a été recréée depuis 1967, dans de nombreux lieux ; elle consiste en une oeuvre faite à l'extérieur (land Art) et travaillant sur le caractère aléatoire, changeant et éphémère de la forme, en interaction avec le paysage, les éléments naturels (lumière, température, vent) et la participation du spectateur. L'installation a varié aussi dans ses techniques et ses dimensions et a même été recréée en intérieur : une installation souterraine (reliée au système de chauffage de l'Université) dégage ici des jets de vapeur, sous un carré de pierres encadrées de bois et forme des nuages de brume qui envahissent l'espace puis se dissipent.

- MORRIS Robert (né en 1931), Wall Hanging, 1969-70,
tenture de la série Felt Piece, feutre découpé, 250x372x30 cm, Paris, MNAM.

- MORRIS Robert (né en 1931), Wall Hanging, 1971-73,
tenture de la série Felt Piece, feutre découpé, 247x355x120 cm, Paris, MNAM.

- CHRISTO (JAVACHEFF Christo, né en 1935), Christo with Wrapped Woman, 1961,
maison d'Yves Klein, photo Harry Shunk.

- CHRISTO (JAVACHEFF Christo, né en 1935) and JEANNE-CLAUDE (DENAT de GUILLEBON Jeanne-Claude, 1935-2009)Wrapped Coast, One Million Square Feet, Little Bay, Sydney, Australia, 1968-69,
une section de la côte australienne de 2,4 km a été enveloppée de tissu (92.903 m2) et de cordes (56,3 km), photo Harry Shunk.

- CHRISTO (né en 1935) et JEANNE-CLAUDE (1935-2009), Running Fence, Sonoma and Marin Counties, California, 1972-76, photographie de 1976.
(Running Fence est installée le 10 septembre 1976 et démontée 14 jours plus tard, sans laisser aucune trace visible. Elle consiste en une clôture de près de 40 km de long, s'étendant d'est en ouest à travers les collines  dans le nord de la Californie, entre autoroute et mer. La clôture, formant un immense ruban mesurant 5 m de haut, est composée de 2 050 panneaux de nylon blanc, accrochés sur des câbles d'acier au moyen de 350 000 crochets. Ces câbles sont eux-mêmes supportés par 2 050 poteaux d'acier enfoncés dans le sol et stabilisés par des haubans ancrés dans la terreLa clôture débute près de la U.S. Route 101 et traverse 14 routes et les propriétés de 59 ranchs afin d'atteindre l'océan Pacifique  près de la baie de Bodega. Elle serait inspirée en partie par les clôtures démarquant le Continental Divide au Colorado).

- LONG Richard (né en 1945), A line made by walking, England, 1967,
lors d'une marche de plusieurs heures dans le paysage, l'artiste imprime la trace de son corps en foulant l'herbe selon une ligne droite puis garde souvenir de sa performance par la photo.

- DE MARIA Walter (né en 1935), Earth Room, 1968,
Galerie Heiner Friedrich, Munich, 50 m3 de terre emplissant la galerie sur une hauteur de 56 cm.

- UDO Nils (é en 1937), Tour de roseaux, Méditerranée, 1973,
Ilfochrime sur aluminium, 124x124 cm, Clermont-Ferrand, Galerie Claire Gastaud.

- GOLDSWORTHY Andy (né en 1956), Snowball in trees, février 1980,
Robert Hall Wood, Yorkshire.

  
- BARCELO Miquel (né en 1957), Cadaverina 15, 1976,
225 petites boîtes (15 séries de 15 boîtes pendant les 15 jours de l'exposition)
contenant des éléments organiques (oeuf, poisson, soupe, foie, banane, riz bouilli, spaghetti, pain ...).