4

4

dimanche 7 janvier 2018

794-EUGÈNE DEGAND (1829-1911), PHOTOGRAPHE À NICE-15




ÉTUDE D'UN ALBUM DE PHOTOGRAPHIES D’EUGÈNE DEGAND 






L'ALBUM


Voici un album de grand format (46,7 x 35, 6 x 2,5 cm) sans titre ni date, constitué d'une reliure plein cuir vert, avec plats au décor de fleurons dorés d'angle. Les initiales dorées du propriétaire, "V . M", apparaissent au centre du premier plat. Le dos est pourvu de cinq nerfs et affiche le mot "Album" dans sa partie supérieure. La reliure, luxueuse au départ, est désormais usée, frottée et même déchirée sur le dos et le bord des plats. 






L'album renferme 18 planches en carton épais (44 x 34, 3 cm) dont chacune présente, au centre d'un double cadre bis puis beige, un grand tirage albuminé contrecollé (25, 3 x 19, 3 cm). 





















Chaque photographie est soulignée d'indications dont les caractères fins sont imprimés à l'encre noire, avec à gauche "Degand - Vues et Portraits", et à droite "6, Rue Paradis - Nice".

Si "Degand" et "Nice" apparaissent toujours en majuscules de plus grande taille aux deux extrémités de la page, il y a cependant deux façons de présenter ces textes, avec "Degand" ou "E. Degand", et le choix d'une police fleurie (peut-être antérieure, sur 3 planches) ou sobre (sur 14 planches), l'une des planches étant dépourvue de ce texte imprimé. 

En bas de page, le titre de la vue est précisé sur la gauche des planches (sauf une), avec une écriture manuscrite à la plume et à l'encre noire. 





- DEGAND Eugène (1829-1911), Villefranche, vers 1868-74.


- DEGAND Eugène (1829-1911), La Promenade des Anglais, vers 1874-75
(la charrette rangée le long de la route est celle qui permet de transporter le matériel du photographe ; la tente sur le trottoir est sa chambre noire ; les personnages visibles sont les assistants et figurants d'Eugène Degand).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, Le vieux château vu de la route de Villefranche, vers 1869-70
(vue parfois intitulée, Nice, Le vieux château vu de la Villa Haussmann ;
la barge plate près du phare travaille à l'allongement du môle (1869-1872).




Tout semble indiquer que l'album a été constitué par un choix de planches qui ont été réalisées sur plusieurs années et les photographies n'y sont pas classées par lieu. 

L'album s'ouvre en effet avec une vue de Villefranche puis enchaîne avec deux vues de Nice, trois du Casino de Monte-Carlo, une de Beaulieu, une de Monaco puis neuf de Nice avant de s'achever sur une nouvelle vue du Casino Monte-Carlo, pour un total de 11 vues de Nice, 2 de Villefranche/Beaulieu (Beaulieu reste rattaché à Villefranche jusqu'en 1891) et 5 de Monaco/Monte-Carlo. 



- DEGAND Eugène (1829-1911), Les Terrasses de Monte-Carlo, vers 1874-75
(vue parfois intitulée, Monaco vue des terrasses du Casino de Monte-Carlo).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Palmiers à Monte-Carlo, vers 1874-75.


- DEGAND Eugène (1829-1911), Casino à Monaco (façade nord), vers 1870-75
(noter que l'entrée du Casino n'est pas encore surmontée de la grande marquise).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Les gros oliviers de Beaulieu, vers 1868-75
(vue parfois intitulée, Les gros oliviers de Villefranche).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Monaco (Le Rocher), vers 1868-75.




DATATION


Eugène Degand semble s'être installé à Nice en 1863 dans un atelier situé rue Saint-Etienne et avoir rapidement ouvert un magasin au 6, rue Paradis (près du Jardin Public et de la Promenade des Anglais), même si ce dernier n'apparaît pas dans les annuaires niçois avant 1873. Le numéro du magasin a changé dans les années 1877-1881 pour devenir le n° 8, ce qui implique une datation pour l'album entre 1863 au plus tôt et 1881 au plus tard.

Les photographies ne semblent pas toutes dater de la même année mais refléter une courte période de moins de dix ans, à cheval sur les années 1860 et 1870. La plupart des vues niçoises montrent en effet des réalisations architecturales qui se sont achevées en 1867 (Casino-Cercle International de la Promenade des Anglais ; Kiosque à musique du Jardin Public) et en 1869 (Square et Monument au Maréchal Masséna au-dessus du cours du Paillon). 

Ce même square Masséna est montré par deux fois dans l'album, dans la vue de la ville prise du sud, depuis la terrasse de l'Hôtel des Anglais puis dans celle de la ville prise du nord, depuis la Tour Saint-François. Si la première semble de peu postérieure aux plantations d'arbres et d'arbustes réalisées en février 1869 et à l'inauguration de juillet de la même année, et peut être datée vers 1869-1871, la deuxième montrant les arbres déjà grands est postérieure et peut être datée des années 1874-75. 




- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, château Smith, vers 1868-74
(vue parfois intitulée, Nice, Le restaurant de la Réserve et le château Smith).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, Quai du Midi, vers 1874-75
(le photographes - à l'ombrelle - et ses assistants : tous les personnages visibles posent pour une scène animée).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, les terrasses du château, vers 1872-1874
( à l'extrême droite de la photo, l'un des assistants d'Eugène Degand).


- Anonyme (DEGAND Eugène ?), Sans titre (villa non identifiée), vers 1868-1874
(le texte inscrit sur la plaque de verre qui se retrouve sur le tirage albuminé précise "T. Donat : arch." ; il s'agit probablement de l'architecte Barthélémy Donat [né en 1831], d'origine lyonnaise, installé à Nice, dès 1868 [présent dans les annuaires niçois dès 1874]. Le T. ne correspond pas au prénom de l'architecte mais peut-être au nom de la villa ou de la ville car il ne semble pas que cette villa soit niçoise).
SI QUELQU'UN IDENTIFIE CE BÂTIMENT, MERCI DE ME PASSER UN MAIL : patin.camus@gmail.com




Les vues de Monte-Carlo sont également postérieures à 1865-1866, du fait de l'état des bâtiments du Casino (présence de la Salle mauresque à l'est, étage ajouté de la façade sud) et impliquent même le début des années 1870 (façade nord rénovée).

Aucun élément des photographies n'indique cependant une date postérieure à 1875. Même si l'album a pu être constitué par la suite, les clichés datent donc pour leur part des années 1867/69 pour les plus anciens et 1873/75 pour les plus récents.



- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, Pointe des ponchettes et vieux château, vers 1874-75
(vue parfois intitulée, Nice, panorama des quais et pointe des Ponchettes ; noter les cabines de bains sur la plage).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Panorama des quais, vers 1874-75
(vue parfois intitulée, La vallée du Paillon prise de la terrasse de l'Hôtel des Anglais ; les plantations et notamment les arbres du Square Masséna sont grands).


- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, Le Port, vers 1874-75.


- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, Les quais, vue prise de la Tour St-François, vers 1869-71
(les arbustes et arbres du Square Masséna sont encore peu développés et les arbres ne sont pas encore plantés sur le Quai Saint-Jean-Baptiste).





Eugène Degand a photographié les mêmes lieux pendant plus de 25 ans, en réalisant plusieurs clichés le même jour, à quelques instants d'intervalle, et il a de plus effectué des retirages du même cliché pendant plus de dix ans. 

Il est donc nécessaire d'être prudent avant d'affirmer qu'il s'agit du même cliché (vérifier notamment les ombres portées), souvent d'ailleurs recadré en fonction des formats. J'ai pu cependant retrouver 14 des 18 photographies de l'album étudié, tirées pour la plupart sur les formats Carte de visite mais également sur quelques Cabinets et vues stéréoscopiques édités par Eugène Degand entre 1872 et 1883 et, pour la plupart, à partir de 1874. Il est à noter qu'au dos de ces CDV et Cabinets, le texte de son tampon humide subit un changement comparable à celui imprimé sous les photographies des planches de l'album, et passe vers 1874, de "Degand" (en caractères gothiques cette fois) à "E. Degand" (en caractères sobres). 

Certaines vues se retrouvent également en grand format :
- dans des vues isolées, comme La Promenade des Anglais dans la collection du Théâtre de la Photographie de Nice, 
- ou dans des albums, comme les Terrasses de Monte-Carlo dans "l'Album E.F.H." (voir ici), photographie datée de 1875,
- ou Les gros oliviers de Beaulieu/Villefranche dans le recueil de la BnF intitulé, "Voyages en France et en Europe" (voir ici), daté vers 1875-1885.



- DEGAND Eugène (1829-1911), Nice, Jardin public (le kiosque à musique), vers 1868-1875
(il existe une autre vue semblable mais avec davantage de personnages et sans la pancarte d'entrée ; on retrouve le personnage du premier plan sur la vue de la Promenade des Anglais).



- DEGAND Eugène (1829-1911), Casino à Monaco (façade sud), vers 1870-75
(noter que les ailes possèdent deux niveaux et que l'espace central n'est pas couvert).




C'est cependant avec l'Album de la BnF, "Nice et ses environs", daté de 1875 qu'il y a le plus de vues en commun, 8 vues de l'album étudié s'y retrouvant, avec des titres parfois légèrement différents :
- Villefranche ; 
- Nice ; Le vieux château vu de la route de Villefranche/de la Villa Haussmann ; 
- Les Terrasses de Monte-Carlo ;
- Palmiers à Monte-Carlo ; 
- Les gros oliviers de Beaulieu/Villefranche ; 
- Nice, Quai du Midi ;
- Nice, Pointe des ponchettes et vieux château/Panorama des quais et pointe des Ponchettes ;
- Nice, Le Port.

Il est donc raisonnable de penser que l'album étudié a été, lui aussi, constitué en 1875 ou peu après.